Représentation supplémentaire!

Tomas DigneffeBrel, Nieuws, Nouvelles

Quarante ans après sa mort, Jacques Brel est de retour à Bruxelles Je m’appelle Jacques Brel

Un hommage vibrant retrace la vie du plus grand chansonnier belge


Représentation supplémentaire!

dimanche 13 mai

RESERVEZ ICI
Samedi 12 mai 2018 et dimanche 13 mai 2018
à Forest National

Le samedi 12 mai 2018 et dimanche 13 mai, c’est à Forest National qu’un impressionnant hommage musical sera rendu au plus grand chansonnier que la Belgique ait jamais connu. Le 9 octobre 1978, Jacques Brel s’éteignait à l’âge de 49 ans. Quarante ans après sa mort, Music Hall, le metteur en scène Dirk Decloedt et Filip Jordens,  célèbrent ce chansonnier, compositeur et auteur de légende, avec le spectacle « Je m’appelle Jacques Brel ». Accompagné de ses musiciens, du Brussels Philharmonic Orchestra et de superbes images d’archives, Filip Jordens parcourt l’œuvre foisonnante de Brel et retrace de manière très visuelle mais également très sobre l’histoire émouvante de sa vie.

Nous ne voulons pas faire un documentaire mais apporter quelque chose de nouveau en ajoutant deux dimensions à l’œuvre de Brel : un orchestre et des images. D’une part, nous pouvons compter sur le talent de Filip Jordens et de son groupe, renforcé par le Brussels Philharmonic Orchestra. D’autre part, la voix de Brel, empruntée aux archives audio et vidéo. Il en résulte une juxtaposition, aussi bien auditive que visuelle, qui veut toucher l’âme de Brel. Nous ne voulons pas de chronologie, de logique froide, mais apporter des moments inspirants. Nous zoomons dans l’âme de Brel, dans son énergie, ses passions et son intensité.Dirk Decloedt, Metteur en scène
Je ne veux pas rater ce spectacle!

BILLETS
Image
Image
Image
Image

A l’occasion du 40e anniversaire du décès du plus grand chansonnier de ce plat pays, Music Hall présente un hommage vibrant à Jacques Brel. Dans “Je m’appelle Jacques Brel”, Filip Jordens n’est pas seulement accompagné de ses excellents musiciens, mais aussi d’un grand orchestre symphonique, le Brussels Philharmonic Orchestra sous la direction de David Navarro Turres et tout ceci dans une mise en scène innovante et multi-disciplinaire de Dirk De Cloedt qui promet d’être tout autant impressionante qu’émouvante. La nature de l’œuvre de Brel, les superbes arrangements crées par Michel Bisceglia et Maarten Lingier et l’interprétation élégante de Jordens et de ses musiciens confèrent à ce vibrant hommage un caractère étonnement intime. De sublimes images d’archives (photos et vidéos) de Jacques Brel complètent harmonieusement la musique et donnent au public un aperçu unique de sa vie, à la fois bouleversante et intrigante.   

Fils d’une mère flamande et d’un père louvaniste francophone, Filip Jordens semblait être prédestiné à chanter Brel. Ce « flamand francophone », comme Jacques Brel se nommait lui-même, partage le caractère puéril et la combinaison unique de timidité et de flair de Brel. Jordens adopte la même gestuelle : il bouge, parle avec ses mains et – surtout – sue sang et eau comme Brel. Depuis longtemps déjà, il a convaincu les fans de Brel grâce à son interprétation phénoménale. Filip Jordens est un véritable artiste qui fait revivre l’esprit de Brel et accomplit ainsi de belles choses. Il reconstruit l’œuvre de Brel, comme si celui-ci était de retour parmi nous. 

On savoir plus de Je m’appelle Jaques Brel.

PARTAGEZ AVEC TES AMIS